En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal logo BâtiAlim Fondation de France Fondation EG Buffard Région Occitanie

Bâti Alim : Expérimentations pour une gestion durable du bâti alimentaire

 

Projet de recherche action Bâti Alim

Bâti Alim est un projet de recherche-action qui vise à explorer le concept de bâti alimentaire et à concevoir des solutions concrètes pour permettre une gestion durable de ce bâti. Il est financé de janvier 2018 à juillet 2021 par la Fondation de France et la Fondation E&G Buffard.
Son prolongement, Bâti Mouv, est un projet de pré-maturation financé par la Région Occitanie de septembre 2020 à février 2022. Il a pour objectif de construire et expérimenter trois prototypes de bâtiments démontables, modulaires et auto-construits (en savoir plus sur les expérimentations).

Le bâti alimentaire, c’est quoi ?

La demande croissante en approvisionnement alimentaire local nécessite de diversifier les productions agricoles, de développer des filières alimentaires locales et plus largement des systèmes alimentaires territorialisés (SAT). Cela engendre de nouveaux besoins en bâtiments.

On entend par bâti alimentaire, l’ensemble des bâtiments nécessaires au développement des SAT. Cela inclut les bâtiments liés à la production agricole mais aussi ceux nécessaires à la transformation, au conditionnement, à la logistique, à la vente des produits alimentaires locaux. BâtiAlim part du constat que ces nouveaux besoins en bâtiments sont mal connus et qu’une gestion plus durable de ces derniers doit être mise œuvre.

Pourquoi parler de gestion durable du bâti alimentaire ?

En France, l’artificialisation des sols se réalise à 80% sur les terres agricoles. Aussi ces dernières sont protégées depuis les années 1970 par les documents d’urbanisme et seules les constructions liées à l’exploitation agricole sont autorisées en zones agricoles. Cependant des travaux de recherche récents montrent que les constructions agricoles ont contribué de manière significative au mitage des terres agricoles.  

mitage agricole petit pixel

En effet, 10 millions de m2 de bâtiments agricoles se construisent chaque année ce qui représente plus de 35% des surfaces de constructions non résidentielles. Plusieurs facteurs expliquent ce besoin constant de nouveaux bâtiments : l’évolution des équipements agricoles et des normes sanitaires et environnementales, la relocalisation des exploitations enclavées dans les  zones habitées, mais aussi une application souple de la règlementation favorisant une utilisation abusive des droits à construire agricoles et le développement croissant de constructions basées sur des projets agricoles factices. Aussi, depuis les années 2000, la législation nationale restreint les possibilités de construire en zone agricole pour limiter le mitage des ces espaces (pour plus de détails voir ici)

Or, avec les nouveaux besoins en bâtiments engendrés par le développement des SAT, une nouvelle problématique apparaît : répondre aux besoins en bâti alimentaire tout en préservant les espaces agricoles du mitage et de l’urbanisation.

Par ailleurs, la gestion du bâti alimentaire doit aussi prendre en compte d'autres enjeux tels : l’installation de porteurs de projets non issus du milieu agricole, les conditions de travail et de vie des exploitants, les conditions d’élevage et d’abattage des animaux, etc.

Ainsi pour BâtiAlim, une première définition de la gestion durable du bâti alimentaire intègre les enjeux environnementaux (préservation des terres agricoles), paysagers (intégration paysagère des bâtiments), économiques (liés aux ressources financières limitées des porteurs de projets), sociaux (tels l’inclusion sociale de nouveaux entrants non issus du milieu agricole ou l’équité dans l’accès aux droits à construire entre agriculteurs), éthique (amélioration de l’ergonomie des bâtiments et des conditions de travail des acteurs, conditions d’élevage et d’abattage des animaux). 

Le projet BâtiAlim part du constat que les politiques d’urbanisme durable visant à protéger les espaces agricoles de l’urbanisation peuvent limiter l’émergence de formes innovantes de bâtiments qui permettraient de répondre à ces enjeux.

Pour capitaliser des connaissances sur le bâti alimentaire et sur les moyens d’améliorer sa gestion, le projet BâtiAlim :

  • Caractérise la diversité des bâtiments qui constituent le bâti alimentaire
  • Identifie les problématiques qui sont liées à la gestion de ces bâtiments
  • Analyse  les limites et les marges de manœuvre relatives aux applications de la législation encadrant ces bâtiments (plus d’infos ici)
  • Recense les formes innovantes de gestion du bâti alimentaire (plus d’infos ici)
  • Expérimente des solutions innovantes de gestion du bâti alimentaire telles la mutualisation, l’auto-construction, la réversibilité, la modularité des constructions ou la conception de structures mobiles (plus d'infos ici)

Le projet vise également à transférer les connaissances produites via la production d'outils de vulgarisation et à favoriser la mutualisation des expériences via la création d’une plateforme collaborative

logo 6 fond blanc

Pour accéder à l'état de l'art, cliquez ici !

Pour mieux comprendre l'organisation du projet, cliquez ici !